Qu’est-ce qu’une hydrocution?

Qu’est-ce qu’une hydrocution?

Qu’est-ce qu’une hydrocution?

L’hydrocution est-elle possible dans sa piscine?

L’hydrocution est un choc thermique violent pour le baigneur. Quels sont les facteurs qui déclenchent une hydrocution? Comment l’éviter? Quels sont les risques pour le corps et comment réagir face à une hydrocution?

Qu’est-ce qui provoque une hydrocution?

Qu’est-ce qui provoque une hydrocution?L’hydrocution peut « frapper » un baigneur lorsque l’écart de température entre le corps et l’eau est très important, comme par exemple, une longue exposition au soleil suivie d’un plongeon direct dans la piscine pour se rafraîchir! Le choc est d’autant plus important que dans l’eau le corps se refroidit 25 fois plus vite que dans l’air. Le corps doit lutter simultanément contre la chaleur et contre le froid. L’entrée brutale dans l’eau fait immédiatement réagir le corps, cela peut avoir des conséquences dramatiques et provoquer la mort.
L’hydrocution est une cause fréquente de noyade, c’est le choc thermique et ses conséquences sur le corps qui entrainent la noyade. Plusieurs centaines de cas sont enregistré chaque année.

L’hydrocution: quels risques pour le corps?

La différence entre la température corporelle liée à la chaleur ambiante élevée et une eau plutôt fraiche a des conséquences plus ou moins graves, dangereuses, c’est un véritable stress pour le corps humain.
Cela va des simples frissons, à des démangeaisons en passant par des douleurs musculaires, des crampes ou des troubles auditifs et visuels. Rien de bien grave? Sauf que les crampes peuvent empêcher de rejoindre le bord de la piscine.

La différence brutale de température provoque la rétractation des veines et la chute de la pression sanguine. Plus la violence du choc est ressentie plus il y un risque d’évanouissement, de crise cardiaque, d’infarctus ou d’AVC qui conduit à un fort risque de noyade.

Les populations les plus à risque sont les personnes âgées et celles qui ont des problèmes cardiaques. Il faut donc qu’elles soient particulièrement attentives aux gestes d’adaptation.

Comment éviter une hydrocution?

Quels sont les gestes à faire pour éviter l'hydrocution?

Une entrée progressive permet au corps de s’habituer à la fraîcheur de l’eau, au changement de température et limite les risques d’hydrocution. Il faut prendre le temps de se mouiller, les chevilles, le ventre, la poitrine, d’asperger les bras, la nuque, le visage, le dos… Ainsi le corps peut s’adapter en douceur, aux nouvelles conditions de températures qui lui sont imposées. Il est préférable de prendre une douche ou de descendre doucement dans la piscine en utilisant les marches ou l’échelle plutôt que de plonger.

Pour éviter les risques d’hydrocution, il est aussi conseillé de ne pas se baigner après avoir consommé trop d’alcool et/ou après un repas, surtout s’il a été copieux.

Enfin pour terminer les recommandations, il est souhaitable de ne pas se baigner seul. En effet, si une hydrocution se produit, les personnes présentes peuvent intervenir et éviter la noyade. Certes, l’effet spontané de la bombe est mis à mal! Mais ce temps d’adaptation est nécessaire et peut-être salvateur.

Comment réagir face à une hydrocution?

Comment réagir face à une hydrocution?Lorsque les symptômes de l’hydrocution apparaissent, que vous êtes conscient, sortez de l’eau, n’insistez pas. Asseyez-vous et couvrez-vous avec une serviette, un peignoir… il s’agit de faire remonter la température corporelle.

Si vous êtes témoin d’une hydrocution, il faut aider la personne à sortir de l’eau, l’allonger sur le sol, la sécher, la couvrir pour la réchauffer. Si la victime est inconsciente, vérifiez sa respiration. Si elle respire, basculez doucement sa tête en arrière et si vous connaissez les gestes, placez-la en position latérale de sécurité. Si la victime ne respire pas, un massage cardiaque doit être fait par une personne formée à cette pratique.

Dans tous les cas, et dès que les premiers gestes de secours ont été pratiqué, prévenez au plus vite les secours (15, 18 ou 112).

Entrer dans l'eau doucement est une prévention simple, non contraignante, la période d’adaptation ne doit pas être négligée ni trop courte pour habituer le corps aux écarts de température et éviter tous risques d’hydrocution. Qu’à cela ne tienne, rien n’empêche une fois mouillé, de faire une belle bombe!

Cet article vous a plu? Partagez le avec vos amis et relations sur vos réseaux préférés.

Demandez-nous conseil

Notre équipe d'experts vous aide à identifier les besoins adaptés à votre projet et s'engage à vous rappeler gratuitement dans les 24h.